skip to Main Content

QU’EST-CE-QUE L’ENTHESOPATHIE CALCIFIANTE ?

L’enthésopathie calcifiante présente à peu près les mêmes origines que la tendinopathie du tendon d’Achille. Le tendon par différents processus de sur-utilisation et de vieillissement ne peut plus faire face et présente des difficultés à s’auto-réparer. Les fibres qu’il fabrique se calcifient et c’est pour cette raison que l’on voit apparaître sur les radios une « épine ».

COMMENT SAVOIR SI J’AI UNE ENTHESOPATHIE CALCIFIANTE DU TENDON D’ACHILLE ?

Le talon devient douloureux et un gonflement peut se développer dans ou autour du tendon. Au début le problème est présent principalement sur la course ou le sport, mais plus tard il peut devenir de plus en plus difficile de marcher à cause du tendon douloureux.

JE PEUX TRAITER MOI-MEME MON ENTHESOPATHIE CALCIFIANTE DU TENDON D’ACHILLE ?

L’ enthésopathie calcifiante du tendon d’Achille peut être traitée comme toute autre blessure sportive ou problème de sur-utilisation en premier lieu par soi-même.

Vous devrez peut-être réduire votre kilométrage ou la fréquence de vos sports pendant un certain temps.

Lorsque vous courez ou jouez, échauffez-vous plus longtemps et faites beaucoup d’étirements d’Achille.

Un changement pour des surfaces de course plus molles et des chaussures de course bien rembourrées peuvent aider.

Le port d’une talonnette en silicone réduira les contraintes sur le tendon (n’oubliez pas de soulever l’autre côté aussi, pour vous maintenir en équilibre).

Lorsque la douleur est importante, il sera généralement utile d’appliquer un pack de glace (lien vers les consignes pour le froid)

Pour la douleur, essayez les analgésiques simples comme le paracétamol. Les médicaments anti-inflammatoires peuvent réduire l’inflammation dans le tendon, mais vérifiez avec votre médecin ou votre pharmacien avant de les prendre car ils peuvent avoir des effets secondaires chez certaines personnes.
Vous pouvez aussi commencer une rééducation vous-même appelé le protocole de Stanish ( lien demander à mathilde le protocole de Stanish et faire une page à part )

QUAND DOIS-JE OBTENIR LES CONSEILS D’ UN PROFESSIONNEL ?

Si un tendon douloureux ne s’améliore pas avec le traitement recommandé ci-dessus, vous devez envisager de nous consulter.

COMMENT LE MEDECIN SAURA-T-IL CE QUI NE VA PAS ?

Votre médecin écoutera vos plaintes au sujet de votre tendon d’Achille et vous examinera, en prêtant une attention particulière au tendon lui-même et à la recherche de tout ce qui peut contribuer au problème.
Habituellement, le traitement peut être commencé sans autre examen qu’une simple radio et une échographie. Cependant, si votre médecin pense que le problème de tendon est dû à autre chose, d’autres tests peuvent être effectués, tels que des tests sanguins pour l’arthrite ou le diabète. Si le tendon semble déchiré, une échographie ou une IRM peuvent être organisées. Souvent, une échographie fournit suffisamment d’informations, mais une acquisition magnétique (IRM) est plus utile dans certains cas. Une radiographie de profil de votre talon est néanmoins capitale. Faites faire avant la consultation une radio de profil en charge (Figure 5)

QUE PEUT-ON Y FAIRE ?

La première chose est de vérifier que vous avez essayé toutes les mesures simples décrites ci-dessus.

Un programme de kinésithérapie sera mis à l’essai. Une fois que l’inflammation s’améliore, le kinésithérapie commencera des exercices pour renforcer et étirer le tendon d’Achille. Il vous sera aussi probalement recommandé de réaliser des séances de « shock wave therapy » (thérapie par ondse de choc) réalisée par votre kinésithérapeute. Cela consiste à envoyer des ondes dans le tendon à l’aide d’une machine afin de stimuler la réparation du tendon et la production de fibres de collagène .

J’AURAI BESOIN D’UNE OPERATION ?

Comme expliqué ci-dessus, la plupart des patients s’améliorent avec des mesures simples ou la kinésithérapie. Un petit nombre d’entre eux continuent d’avoir des problèmes majeurs qui nuisent à leur mode de vie. Dans cette situation, une opération peut être envisagée. Le chirurgien vous interrogera et vous examinera de nouveau et voudra peut-être que vous receviez un traitement plus poussé avant de prendre une décision au sujet d’une opération.

DEVRAI-JE ABANDONNER LA COURSE ?

Habituellement non. 

Vous devrez peut-être réduire votre distance pendant un certain temps pour permettre à votre tendon de guérir.  Certaines personnes qui subissent une intervention chirurgicale ou qui ont bénéficié d’un traitement médical n’auront pas suffisamment de force tendineuse ou de souplesse pour pouvoir retourner à la course ou au sport. 

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignants.
Votre avis nous intéresse pour l’amender et enrichir toute information qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension.
Merci de nous adresser vos suggestions et remarques.

Back To Top
eget commodo quis in luctus porta.