skip to Main Content

Ce qui semble créer la tendinopathie, c’est un exercice intensif sans période de récupération adaptée

Règle 1

C’est le traitement de première intention dans la tendinopathie corporéale. Avant de passer à une autre méthode, les patients doivent être traités pour un minimum de 3 à 6 mois avec la méthode de Stanish.. Le rôle de la rééducation selon Stanish est de promouvoir la réponse réparatrice du tendon, et de gagner de la force, de l’endurance et de la fonction. Il a été montré que le pic de production de collagène de type 1 apparaissait 72 heures après un exercice et revient à la normale 5 jours après l’exercice (par exemple un marathon). L’effet à long terme d’un exercice quotidien (2 à 4 heures par jour) ne se voit qu’après 11 semaines d’exercice.

Règle 2

Ne jamais immobiliser. L’immobilisation a sur le tendon l’effet inverse. Le tendon s’atrophie, les fibres de collagène deviennent plus fines et sont désorganisées. Il existe par ailleurs un changement de la matrice elle même

Règle 3

La réhabilitation du tendon passe par trois phases Phase 1 : phase inflammatoire Phase 2 : phase de prolifération cellulaire Phase 3 : phase de maturation

Résultat : Le traitement rééducatif donne environ 70% de bons résultats. Il doit être impérativement poursuivi entre trois et six mois.

LE PROTOCOLE

Préambule : Apprendre à contrôler la douleur à l’aide de l’échelle d’évaluation de la douleur.
Cet outil d’évaluation de la douleur va permettre au patient de pouvoir gérer la quantité d’exercice sans crainte de lésion supplémentaire. Il va permettre de valider le passage à une autre phase de la rééducation.
Les trois règles à respecter

  • La douleur ne peut pas dépasser 5 pendant les exercices
  • La douleur peut atteindre 5 après l’exercice mais doit avoir régressé le lendemain
    matin
  • La douleur et la raideur ne doivent pas s‘accroitre au cours du temps
    Echelle d’évaluation de la douleur

Phase1

1 à 2 semaines
Qu’est ce que la phase 1 ?
Elle se définit par une difficulté d’effectuer tout exercice et l’impossibilité de se mettre sur la pointe des pieds 10 fois de suite
Le but de la rééducation dans cette phase
Commencer les exercices
Comprendre ce qu’est la tendinopathie
Apprendre à gérer la quantité d’exercice en fonction de la douleur

Programme de la phase 1

  1.   conseil et information sur le monitoring de la douleur
  2.  exercice pour circulation bouger le pied en bas, en haut, allongé sur le dos
  • élévation sur la pointe des pieds à partir d’une surface plane
    a. les 2 pointes des pieds en contact, élévation (trois fois 15 cycles)

b. Une seule pointe de pied en contact avec le sol, élévation (trois fois 10)

c . Assis élévation sur les deux pointes de pieds (trois fois 10)

d. Démarrer avec l’élévation sur la pointe des 2 pieds et redescendre sur un pied (travail en excentrique) (trois fois 10)

Phase 2 (2 à 5 semaines)

Elle se définit par
Les douleurs toujours présentes lors de l’exercice.

  • dérouillage matinal
  • douleur lors des exercices de pointe

Le but de cette phase : débuter des exercices d’étirement
Programme de la phase 2
Élévation sur la pointe des pieds à partir d’une surface plane

a. Les 2 pointes des pieds en contact avec la marche d’escalier, élévation (trois fois 15 cycles)

b. Une seule pointe de pied en contact avec une marche d’escalier et élévation (trois fois 15)

c. Assis élévation sur les deux pointes de pieds (trois fois 15)

d. Démarrer avec l’élévation sur la pointe des 2 pieds et redescendre sur un pied (travail en excentrique) (trois fois 15)

e. Travailler l’impulsion à un rythme rapide (trois fois 20)

Phase 3 (de la troisième à la 11ème semaine, ou plus si besoin)

Elle se définit par
1) La possibilité de réaliser les exercices de la phase 2 sans douleur. Attention : possibilité d’augmentation ou de diminution de la raideur matinale
Le but de cette phase
Augmentation de la remise en charge, réintroduction de la course à pied et/ou du saut
Programme de la phase 3

  •  Une seule pointe de pied en contact avec une marche d’escalier et élévation avec poids supplémentaire (porter poids dans les mains) (trois fois 15)
  • Assis élévation sur les deux pointes de pied (trois fois 15)
  • Démarrer avec l’élévation sur la pointe des 2 pieds et redescendre sur un pied
    (travail en excentrique) avec poids supplémentaire (porter poids dans les
    mains) (trois fois 15)
  • Travailler l’impulsion à un rythme rapide (trois fois 20)
  • Exercice de pliomètrie

Elle se définit par

Des symptômes minimes, la possibilité de faire du sport, la raideur n’étant plus présente tous les matins.
Le but :
Maintenir les exercices sans symptôme
Le programme : exercice deux à trois fois par semaine.

  • Une seule pointe de pied en contact avec une marche d’escalier et élévation avec poids supplémentaire (porter poids dans les mains) (trois fois 15)
  • Démarrer avec l’élévation sur la pointe des 2 pieds et redescendre sur un pied (travail en excentrique) avec poids supplémentaire (porter poids dans les mains) (trois fois 15)
  • Travailler l’impulsion à un rythme rapide (trois fois 20)

Phase 4 : de la 12 ème semaine au sixième mois.

Elle se définit par

– Des symptômes minimes, la possibilité de faire du sport, la raideur n’étant plus présente tous les matins.

Le but :
Maintenir les exercices sans symptôme

Le programme : exercice deux à trois fois par semaine.

  • a. Une seule pointe de pied en contact avec une marche d’escalier et élévation avec poids supplémentaire (porter poids dans les mains) (trois fois 15)
  • b. Démarrer avec l’élévation sur la pointe des 2 pieds et redescendre sur un pied (travail en excentrique) avec poids supplémentaire (porter poids dans les mains) (trois fois 15)
  • c. Travailler l’impulsion à un rythme rapide (trois fois 20)

Accueil
Tendon

Back To Top odio ultricies Praesent felis commodo mi, neque. ante. tristique in nec Donec