skip to Main Content

LA LIGAMENTOPLASTIE SOUS ARTHROSCOPIE DE RECONSTRUCTION MISE AU POINT PAR LE DR GUILLO

La méthode consiste à remplacer le ligament endommagé par un tendon que l’on va prélever autour du genou et qui va servir de greffe.

Cette intervention, mise au point par le docteur Stéphane Guillo, est réalisée sous arthroscopie.

Il s’agit d’introduire par un trou réduit une caméra minuscule (l’arthroscope) garantissant un geste chirurgical précis. Cette méthode permet au praticien, à son niveau, de diminuer les incisions faites au corps et par là-même de réduire au maximum les possibles complications.
La technique consiste à réaliser l’intervention par de simples petites incisions et d’opérer sous endoscopie. Exceptionnellement, quand cela n’est absolument pas possible, on réalise alors l’intervention à ciel ouvert (c’est à dire sous le contrôle de la vue).
La fermeture s’effectue à l’aide d’agrafes ou de fils.
L’intervention dure en moyenne entre 45 min et une heure.
Aucune transfusion ne sera réalisée lors de l’intervention.

Anesthésie
Une consultation préopératoire avec un médecin anesthésiste-réanimateur est obligatoire. Ce médecin explique, lors de cette consultation, les modalités et les choix possibles d’anesthésie adaptée à la chirurgie et à vos problèmes de santé. Il fait également le point sur vos traitements médicamenteux. Des soins complémentaires peuvent être mis en place, que cela soit avant ou après l’intervention. Les plus fréquemment utilisés sont des anticoagulants, des antibiotiques, des antalgiques, des anti-inflammatoires. Ils comportent bien-sûr des risques spécifiques. L’anesthésie opératoire est dans ce cas une anesthésie générale associée à une anesthésie locorégionale.

Installation
Au bloc opératoire, vous êtes installé légèrement incliné vers le côté opposé à celui de l’opération. Les incisions sont variables mais généralement il y en a 3 au niveau de la cheville et une de quelques centimètres au niveau du genou. Le recours à un garrot est habituel, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire. Celui-ci peut être mis en place au niveau de la cuisse ou de la jambe.

Lors de arrivée au bloc opératoire, on vous demande plusieurs fois votre identité, le côté à opérer: c’est une procédure obligtoire.

APRES L INTERVENTION

Douleurs?
Les premiers jours post-opératoires, la cheville peut être douloureuse. C’est pourquoi l’anesthésiste vous aura prescrit les anti-douleurs et anti-inflammatoires avant l’intervention.
Ces douleurs peuvent être encore présentes plusieurs semaines, voire plusieurs mois au niveau de la cheville.
Elles sont normales : c’est le temps qu’il faut pour que votre corps cicatrise. Cependant au-delà de 6 mois / 1 an si les douleurs persistent malgré les consignes post opératoires suivies rigoureusement, il sera nécessaire de consulter de nouveau.

Retour à domicile
Dés le retour à domicile il est indispensable de mettre de la glace plusieurs fois par jour sur votre cheville afin de diminuer la douleur et l’œdème.
Vous devrez impérativement garder l’attelle pendant 3 semaines (jour et nuit)
Il faudra surélever votre jambe le plus souvent possible et surtout la nuit.

Autonomie
Vous êtes autonome dès le premier jour, avec la possibilité de marcher à l’aide d’une attelle et de béquilles. Cependant il est interdit de conduire pendant 45 jours après l’intervention.

Principaux soins
Des soins sont à prévoir tous les deux jours par une infirmière à domicile afin de désinfecter les plaies et d’enlever les agrafes par la suite.
Des piqûres d’anticoagulants sont à réaliser tous les jours, pendant 3 semaines, afin d’éviter la phlébite. Une prise de sang sera faite une fois par semaine pour contrôler ce traitement.

Le suivi
Programmé à l’avance, un rendez-vous post-opératoire de contrôle avec le chirurgien est fixé 45 jours après l’intervention. A la moindre inquiétude ou en cas d’interrogation de toute nature, l’équipe de SOS PIED CHEVILLE reste disponible au 0556131083 ou par mail : secretariat.guillo@sos-pied-cheville.com

LES RISQUES DE LA LIGAMENTOPLASTIE DE RECONSTRUCTION

Notre équipe s’efforce d’entourer le geste de toutes les précautions possibles. Malheureusement des accidents peuvent survenir. Rassurez-vous, notre équipe de professionnels est en mesure de vous prendre en charge.

Pour en savoir plus : Les complications

Les complications sont plus fréquentes chez les patients qui fument (troubles de cicatrisation, infection, problème de consolidation osseuse) : l’arrêt du tabac est donc recommandé au moins 3 mois AVANT tout geste chirurgical.

Restez acteur de votre récupération post chirurgicale:

Ensemble pour nos patients

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignantsafin de coller aux plus près de vos attentes et vous apporter les réponses les plus claires, dans un souci d’interactivité et de réactualisation régulière.  

Votre avis nous intéresse pour l’amender et enrichir toutes informations qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension  

Merci d’adresser vos suggestions et remarques.

Back To Top venenatis pulvinar consequat. risus mattis vulputate, ipsum ut leo.