skip to Main Content

COMPRENDRE

Votre ligament a été réparé à l’aide de petites ancres qui servent à le rattacher. Cette intervention mise au point par le docteur Stéphane Guillo est réalisée sous arthroscopie qui permet au praticien, à son niveau, de diminuer les incisions faites au corps et par là-même de réduire au maximum les possibles complications. En post-opératoire, c’est au tour du patient, de devenir acteur de ses soins et de prendre en charge sa récupération, en respectant les consignes avec sérieux.

JUSTE APRES L’INTERVENTION

Informations préalables:
Le protocole de rééducation donné après votre intervention est un guide qui sert à mettre des repères dans votre rééducation.

Il doit bien évidemment s’adapter à votre cas et les temps signalés de la récupération ne sont qu’une indication.
Selon les individus il est possible de ralentir ou d’accélérer le protocole .

Ce qu’il faut retenir:

1) L’appui est autorisé immédiatement
2) L’attelle de type air cast ne doit être porté que pendant 3 semaines , jour et nuit
3) Vous commencez la rééducation tout seul juste après l’intervention en suivant les tutoriels ( Lien des exercices d’auto-rééducation)
4) Le kiné intervient sur votre cheville à partir de la 2éme cheville après l’intervention
5) La conduite automobile est possible à partir de la 6éme semaine

N’oubliez pas votre rendez-vous de contrôle à 6 semaines et la radiographie à faire au préalable.

LES SOINS

Ils doivent être faits trois fois par semaine par une infirmière.

On prévoit généralement d’enlever les agrafes ou les fils assez tôt (au 5ème jour) pour deux raisons :
1. une plaie est normalement totalement étanche au bout de 48 heures
2. la cicatrice est plus esthétique au final

Une fois que le plaie est sèche, laissez-la à l’air et arrêtez tout antiseptique afin de respecter la flore de votre peau. Lavez-vous normalement tous les jours au savon y compris la plaie.

Si votre cicatrice, lors des pansements, est rouge, inflammatoire ou présente un écoulement, ou si vous il faut consulter le plus rapidement possible et ne surtout pas prendre d’antibiotique avant d’avoir vu votre chirurgien.

De même si vous présentez une température supérieure à 38,5, ce peut être le signe d’une éventuelle infection.

Que faire en cas de température ou d’anomalie sur ma cicatrice ?
Si vous présentez une température supérieure à 38,5, ce peut être le signe d’une éventuelle infection. Si votre cicatrice, lors des pansements, est rouge, inflammatoire ou présente un écoulement, il faut consulter le plus rapidement possible et ne surtout pas prendre d’antibiotique avant d’avoir vu votre chirurgien.

CONSEILS ET PRÉCAUTIONS APRÈS L’INTERVENTION

1. Portez l’attelle de type aircast. C’est impératif, pendant 3 semaines. L’appui sur le pied opéré est autorisé et même recommandé !!!!!! Car en appuyant, sous couvert d’une attelle, la cheville se stabilise naturellement sans faire travailler les ligaments.

2. Glacez ! Le meilleur anti-inflammatoire c’est la glace ! La cheville risque de gonfler pendant quelques semaines. Pour réduire l’œdème, gardez la jambe en l’air au repos quand vous êtes assis. Vous pouvez utiliser une poche de glace ou de petits pois congelés, entourée dans un torchon pour éviter le contact direct avec la peau, et l’appliquer autour de votre cheville pendant 20 mn au moins, au minimum trois fois par jour. Attention à bien maintenir les incisions au sec.

3. Marchez : au départ avec les béquilles si nécessaire mais le plus vite possible sans. Avec les béquilles de chaque côté, faites avancer en premier la cheville opérée, puis le pied non opéré en prenant alors appui sur les cannes.

4. Montez les escaliers : la rambarde dans une main et une canne dans l’autre, montez la marche en premier avec votre jambe non opérée, posez alors la canne sur la même marche avant de ramener le pied opéré au même niveau. Placez alors la béquille sur la marche d’après et recommencez l’exercice. Vous pouvez y aller progressivement et évaluer votre progression au nombre de marches franchies.

5. Descendez-les aussi : la rambarde dans une main et une canne dans l’autre, placez d’abord votre pied opéré sur la première marche puis la canne. Mettez alors votre poids sur la canne et la rambarde et faites passer le pied valide sur la marche. Recommencez l’exercice à chaque marche.

6. Asseyez-vous en prenant appui sur la jambe non opérée, à l’aide d’une béquille dans une main et en s’appuyant sur un tabouret avec l’autre main.

7. Relevez-vous avec une béquille dans une main et en prenant appui par ailleurs à la fois sur le pied non opéré et sur une chaise en même temps.

8. Programmez des exercices quotidiens ! 3 séances par jour à raison de 5 à 10 mouvements à chaque fois.

Le but est d’améliorer :

  • les mobilités de votre articulation
  • sa force
  • votre équilibre

A commencer 24 heures après la chirurgie.
Il faut retirer l’attelle et la remettre après chaque exercice.

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignants, afin de coller aux plus près de vos attentes et vous apporter les réponses les plus claires, dans un souci d’interactivité et de réactualisation régulière.
Votre avis nous intéresse afin d’enrichir le site sur toutes informations qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension.
Merci d’adresser vos suggestions et remarques.

Back To Top lectus dictum Lorem adipiscing Donec id ut commodo fringilla