skip to Main Content

COMPRENDRE

Les traitements antalgiques et anti-inflammatoires peuvent être utilisés ponctuellement en cas de douleurs.
Les chondroïtines sulfates et autres traitements antiarthrosiques n’ont pas démontré d’efficacité dans le traitement des lésions ostéochondrales du talus.

Les infiltrations intra-articulaires:

Les corticoïdes ne sont pas recommandées dans ce type de lésion.

L’acide hyaluronique n’a pas démontré d’efficacité.

Les PRP n’ont pas démontré d’efficacité.

L’absence d’appui et l’immobilisation de la cheville n’ont pas montré leur efficacité dans le traitement de ces lésions.

La kinésithérapie a surtout un intérêt après la prise en charge chrirugicale de la lésion.

LEUR LIMITE

Les traitements médicaux isolés n’ont pas montré d’efficacité dans le traitement des lésions ostéochondrales du talus.

QUAND FAUT-IL OPERER? 
La chirurgie est indiquée lorsque la lésion ostéochondrale est responsable de symptômes. Parfois, certaines lésions du dôme du talus sont découvertes de façon fortuite lors d’explorations pour d’autres problèmes. Dans ce dernier cas, il n’y a pas de nécessité à traiter la lésion, une surveillance périodique vous sera proposée.

Back To Top leo id sem, ultricies vel, pulvinar ipsum massa suscipit