skip to Main Content

L’ANATOMIE

Le gros orteil ou hallux est constitué du premier métatarsien, de la phalange proximale et de la phalange distale. Ces structures osseuses sont articulées entre elles par l’articulation métatarsophalangienne et l’articulation interphalangienne et mobilisées à l’aide des tendons fléchisseurs et extenseurs.

Ces articulations sont maintenues par des structures fibreuses: la capsule articulaire tout autour, les ligaments en latéral et médial et une structure fibreuse plus épaisse, la plaque plantaire, en-dessous de l’articulation.

On retrouve ensuite en-dessous de l’articulation métatarsophalangienne, les os sésamoïdes insérés dans le tendon court fléchisseur de l’hallux.

Turf toe : anatomie du pied

POURQUOI FAUT-IL TRAITER UN TURF TOE ?

Quel est le problème?

Le turf toe est la lésion du complexe plantaire de l’articulation métatarsophalangienne du gros orteil.

Le complexe plantaire est constitué par :

  • la plaque plantaire
  • Les ligaments collatéraux
  • Le tendon court fléchisseur de l’hallux
  • Les 2 os sésamoïdes.

Cette lésion tient son nom de deux termes anglais :

  • Turf : pelouse synthétique.
  • Toe: orteil.

Cette lésion a été premièrement décrite chez les joueurs de football américain sur terrain en pelouse synthétique dans les années 70.
On retrouve également cette lésion chez les rugbymen, footballeurs, danseurs, joueurs de hockey…, lors d’accidents de la route…
Chez les sportifs, le turf toe est la troisième cause de blessures après le genou et la cheville. Il est aussi deux fois plus handicapant qu’une entorse de la cheville et impose une convalescence prolongée.
C’est une lésion qui est souvent non diagnostiquée ou avec un certain délai ce qui peut compliquer le traitement.

Pathologie du sport : Turf toe, syndrome et traitement

QUELLES SONT LES CAUSES D’UN TURF TOE ?

Le turf toe survient lors d’un phénomène d’hyperextension forcée, entraînant un appui direct sur la tête du métatarsien, favorisée par un chaussage léger et flexible, et sur un terrain dur.

Pathologie du sport : Turf toe, hyperextension forcée
Turf toe : une pathologie du sport

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES D’UN TURF TOE ?

Le turf toe peut entraîner:

  • Une désinsertion du court fléchisseur de l’hallux depuis la phalange.
  • Une fracture des sésamoïdes.
  • Une lésion du complexe ligamentaire.

Cette lésion est responsable de:

  • Douleurs: plutôt plantaires,
  • Une laxité de l’articulation métatarsophalangienne,
  • Une diminution de la force en flexion plantaire du gros orteil,
  • Un oedème (gonflement) du gros orteil,
  • Un hématome,
  • Une diminution de la mobilité du gros orteil,
  • Une déformation par exemple en valgus en cas de rupture médiale du complexe ligamentaire ou en flexion dorsale en cas de rupture plantaire, voire une luxation de l’articulation.

Le turf toe est divisé en 3 stades de gravité croissante:

  • Grade I : l’entorse, l’oedème et la douleurs sont localisés. Il n’y a pas de rupture des tissus mais une distension.
  • Grade II : la rupture partielle, l’oedème est modéré, la mobilité est diminuée à cause de la douleur.
  • Grade III : la rupture complète, l’oedème est plus important, il existe un hématome, la force en flexion plantaire est diminuée et l’articulation métatarsophalangienne présente une laxité.
Turf toe : déformation en hallux valgus sur lésion médiale du complexe ligamentaire

Déformation en hallux valgus sur lésion médiale du complexe ligamentaire

Turf toe : aspect en extension (flexion dorsale du gros orteil)

Aspect en extension (flexion dorsale du gros orteil)

(Crédit Dr Nuno Côrte-Real)

QUEL EXAMEN FAUT-IL PASSER?

Il s’agit d’une urgence, notamment en cas de déplacement visible ou d’atteinte cutanée.
La fixation chirurgicale, lorsqu’elle est indiquée, doit être réalisée dans les trois semaines suivant le traumatisme.
Le spécialiste vous expliquera quel sera le traitement le mieux adapté.

L’examen clinique
Lors de la consultation, le chirurgien observera votre pied afin de localiser les zones douloureuses.
La présence de déformation associée, d’une laxité de l’articulation, la présence de troubles neurologiques ou de la circulation et observera la répartition du poids sur votre pied.
Il va examiner vos radios. Celles-ci peuvent être normales ou mettre en évidence une fracture des sésamoïdes ou de la phalange proximale, ou une migration des sésamoïdes.
L’examen clinique et les radios permettent de faire un premier bilan.
Des radios en stress (en flexion dorsale) et une IRM peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic. Ces examens complémentaires seront prescrits par votre chirurgien si nécessaire.

ATTENTION TRÈS IMPORTANT :
Avant de consulter votre chirurgien, il faut passer des radiographies.
Pour que ces radios soient utilisables, il faut les effectuer EN CHARGE+++

Voici le bilan radio que vous devez réaliser avant la consultation
RADIO : PIED  FACE PROFIL EN CHARGE et OBLIQUE
Pour plus de renseignement, contactez le secrétariat au 05 56 13 10 83

Fracture des deux sésamoïdes

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignants, afin de coller aux plus près de vos attentes et vous apporter les réponses les plus claires, dans un souci d’interactivité et de réactualisation régulière.

Votre avis nous intéresse pour l’amender et enrichir toutes informations qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension.

Merci d’adresser vos suggestions et remarques.

(Crédits et remerciements Dr Nuno Côrte-Real)

Lire aussi :

Back To Top dictum consequat. in vel, ante. venenatis Nullam