skip to Main Content

L’OPÉRATION QUI VOUS EST PROPOSÉE

Anesthésie

Une consultation préopératoire avec un médecin anesthésiste-réanimateur est obligatoire. Ce médecin vous expliquera, lors de cette consultation, les modalités et les choix possibles d’anesthésie adaptés à la chirurgie et à vos problèmes de santé.
Lors de cette consultation, il sera également fait le point sur vos traitements médicamenteux. De nouveaux traitements pourront également être mis en place, que cela soit avant ou après l’intervention. Les plus fréquemment utilisés sont des anticoagulants, des antibiotiques, des antalgiques, des anti-inflammatoires… Ils comportent bien sûr des risques spécifiques.

L’anesthésie opératoire est le plus souvent locorégionale (anesthésie englobant un segment de membre, de la jambe aux orteils).
L’anesthésie locorégionale permet dans un grand nombre de cas d’avoir une action antidouleur extrêmement intéressante qui va permettre de diminuer la prise de médicament.

Echographie pour suivi post-opératoire

Réalisation de l’anesthésie au bloc opératoire. L’équipe d’anesthésie de la clinique du sport de Mérignac sont des experts reconnus dans l’anesthésie loco-régionale. Ils utilisent l’échographie qui sécurise grandement le geste. Certains membres de l’équipe sont également formés aux techniques d’hypnose.

Installation

Au bloc opératoire, vous serez installé à plat dos. Les incisions sont variables selon les techniques, de plusieurs mini-incisions à une incision unique de quelques centimètres. Le recours à un garrot est habituel, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire. Celui-ci est mis en place au niveau de la cheville.
Lors de votre passage au bloc opératoire, ne vous étonnez pas si l’on vous demande plusieurs fois votre identité, le côté à opérer (à votre arrivée, lors de votre installation…) : c’est une procédure obligatoire pour tous les patients.

LES RISQUES ?

 

Notre équipe s’efforce d’entourer le geste de toutes les précautions possibles. Malheureusement des accidents peuvent survenir.
Rassurez-vous, notre équipe de professionnels est en mesure de vous prendre en charge.

LES SUITES

La chirurgie de l’ongle est-elle douloureuse ?

Chaque organisme perçoit différemment la douleur. Des traitements adaptés permettent de la contrôler. Si vous avez mal, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien, il existe toujours une solution.
Douleurs et gonflement disparaissent généralement lorsque la cicatrisation des tissus est acquise entre 15 et 45 jours. Les gonflements peuvent parfois se prolonger pendant quelques mois.

Faut-il être immobilisé ?

Tout de suite après l’opération, on vous met une chaussure spéciale à semelle rigide (chaussure de décharge) par-dessus le pansement, ce qui vous assure une autonomie dès les premiers jours, car vous pouvez vous déplacer seul(e) grâce à la chaussure de décharge.

Il faut protéger votre pied, c’est pourquoi l’arrêt de travail dure 2 semaines.
Les activités sportives sont envisageables dès que la cicatrisation des tissus est acquise, ce qui peut prendre jusqu’à 45 jours.
N’hésitez pas à interroger votre médecin si vous avez un doute sur les risques liés à l’une ou l’autre de vos activités.

LE RETOUR A DOMICILE

 

Vous pouvez sortir le soir même de l’opération (hospitalisation ambulatoire).

On se rechausse au bout de 15 jours après les pansements.

Quels sont les principaux soins post-opératoires ?

Vous prenez des médicaments pour limiter la douleur. Ils vous sont prescrits à votre sortie de la clinique.
Le pansement est à refaire toutes les 48h par un(e) infirmier(ère) à domicile.

Certains patients sont particulièrement sensibles à la formation de bouchons de sang (caillots) dans les veines (phlébite). Pour eux, un traitement pour fluidifier le sang (anticoagulant) peut être utile.

Vous gardez la chaussure de décharge pendant 2 semaines après l’opération pour vous aider à marcher.
L’avant-pied a tendance à gonfler à la suite de l’opération (œdème). Pour limiter ce phénomène, placez votre pied plus haut que votre cœur le plus souvent possible, notamment la nuit. Ne restez pas assis(e) ou debout sans mouvement pendant de longues périodes. Il est également conseillé de prendre de la vitamine C pour éviter des complications liées à ces gonflements.
L’application de glace 10 min cinq fois par jour est également conseillée.

Quel est le suivi post-opératoire ?

Les points seront ensuite retirés au bout de 15 jours lors de la consultation de contrôle.
Un rendez-vous de suivi à 6 semaines voire 3 et 6 mois peuvent être nécessaires.
Il faut suivre rigoureusement les consignes de votre médecin, aller aux rendez-vous qu’il programme, et, passer les examens de contrôle le cas échéant. C’est important.

Est-on sûr de guérir ?

Rapidement on voit que l’ongle est à plat et a retrouvé un positionnement normal. Mais les résultats définitifs ne sont pas visibles immédiatement. Il faut attendre environ entre 1 an et 18 mois, ce qui correspond à une repousse totale de l’ongle, c’est-à-dire à son renouvellement intégral.

Back To Top