skip to Main Content

LES SUITES DE L’INTERVENTION CHIRURGICALE

Traitement de la douleur

Nous savons que certains gestes sont plus douloureux que d’autres, et en particulier dans le cadre d’un traumatisme.
Néanmoins, les traitements modernes permettent d’atténuer nettement la douleur.
Et l’anesthésie « loco-régionale » est révolutionnaire dans le traitement de la douleur. Et pour finir un traitement a été prescrit à la sortie de la clinique par les anesthésistes. En cas de problème, le secrétariat vous aiguillera vers le spécialiste concerné.

Autonomie

Après l’opération, le pied sera immobilisé à l’aide d’une attelle plâtrée ou d’une attelle amovible. L’immobilisation est à conserver 45 jours.

  • L’appui ne sera pas autorisé pour une durée de 45 jours.
  • Vous pourrez conduire une voiture 60 jours après l’intervention.
  • La reprise du sport est habituellment possible après 8 semaines.

Principaux soins

Il est essentiel de prendre les médicaments qui ont été prescrit contre la douleur.
En l’absence d’appui sur le pied opéré, il existe un risque de caillot dans les veines (phlébite), il faudra adapter le traitement pour fluidifier le sang (anticoagulant).
Afin de lutter contre l’œdème (gonflement de la cheville et du pied) qui est souvent présent après cette chirurgie, il est conseillé de mettre la jambe le plus souvent possible en hauteur (au-dessus du plan du cœur).

  • De glacer le pied 20 min matin et soir.
  • De prendre de la vitamine C durant les 3 semaines qui suivent l’intervention.

Les séances de kiné avec remise en charge et reprise de la marche seront débutée, en moyenne, entre 45 et 60 jours après la chirurgie. Rien n’empêche entretemps le patient de commencer à mobiliser les doigts de pied lui-même. Lien vers autorééducation suite immobilisation du pied et de la cheville
Le matériel chirurgical n’est habituellement pas retiré sauf si gêne et après 1 an.

LE SUIVI

Il faut revenir au centre SOS Pied cheville au moins 3 fois après l’intervention :

  • Au 15 ème jour, pour le contrôle de votre pansement. Cette consultation est gratuite;
  • A 45 jours, pour revoir votre chirurgien avec des radios de contrôle faites auparavant, soit à côté de chez vous, soit au centre;
  • A 3 mois, avec des radios de contrôle faites auparavant, soit à côté de chez vous, soit au centre.
  • Si nécessaire, le suivi peut être prolongé.

LES RESULTATS

La douleur
Il arrive parfois que les douleurs augmentent au début lors de la remise à la marche. La douleur et disparaissent ensuite quand les fractures se consolident. Cela arrive entre 45 jours et 3 mois. L’oedème peut prendre entre 6 et 12 mois pour disparaître. Une contention veineuse type chaussette de contention, ou bas de contention peut être utile.

L’autonomie
La marche est possible sans appui à l’aide de béquilles ou d’un déambulateur.
Votre pied doit être soulagée au début et c’est pourquoi un arrêt de travail d’environ 2 mois (en fonction du type de travail) est à prévoir.
Le vélo et la natation peuvent être recommencé à partir du 2ème mois.
Vous pouvez conduire une voiture à partir du 60ème jour. Les sports nécessitant un contact sol pied (tennis, foot, rugby, course à pied…) seront possible à partir du 3ème mois.

LES RISQUES

Notre équipe s’efforce d’entourer le geste de toutes les précautions possibles. Malheureusement des accidents peuvent survenir. Rassurez-vous, notre équipe de professionnels est en mesure de vous prendre en charge.
Pour en savoir plus : les risques

LES QUESTIONS FRÉQUENTES

Est-ce douloureux ?
Grâce à la prise en charge anesthésique et chirurgicale moderne, cette chirurgie ne l’est en principe plus.
Quel est le type d’anesthésie ?
Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une anesthésie locorégionale qui n’endort que le membre inférieur opéré. Néanmoins, dans certains cas (certains types d’intervention, malade anxieux, ….) il est nécessaire de réaliser une rachianesthésie (anesthésie du bas du corps) voire une anesthésie générale.
Y-a-t-il des soins infirmiers ?
En règle générale, le premier pansement est refait par nos soins au cabinet le 15e jour. Ensuite, le pied est à nouveau immobilisé par une botte résine ou amovible sans appui entre 30 jours.
Des injections d’héparine contre le risque de phlébite seront à faire réaliser quotidiennement par une infirmière jusqu’à la reprise de l’appui à 45 jours.
La douche sans protection du pied est possible après l’ablation de l’immobilisation.
En cas de douleur anormale, d’un écoulement ou de toute autre anomalie, il faut prendre contact avec Alexia pour revenir consulter, ne pas prendre d’antibiotiques (y compris en application locale).
Peut-on opérer les 2 pieds à la fois ?
On peut opérer les deux pieds dans le même temps opératoire ou à quelques jours d’intervalle en cas de fracture des deux pieds.
Comment vais-je faire à domicile?
Bien que l’appui ne soit pas autorisé sur le pied opéré pendant plusieurs semaines, il est possible de se déplacer en utilisant des béquilles ou un déambulateur. Si les deux pieds sont opérés, il faudra envisager l’utilisation d’un fauteuil roulant pour vous déplacer.
Quand pourrais-je reconduire ?
A partir minimum de la 8e semaine.
Combien de temps suis-je arrêté ?
L’arrêt de travail est d’environ 8 semaines et peut être prolongé si vous devez effectuer de longs trajets à pied ou si votre activité nécessite une station debout prolongée.
Quand pourrais-je reprendre une activité sportive ?
La natation est autorisée au 60e jour. Le vélo peut être débuté au 60ème jour. Les autres sports sont habituellment pososbiles après 3 mois.
Quand puis-je voyager ?
Avant 8 à 12 semaines les vols moyen et long-courriers sont déconseillés pour le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire. Le matériel métallique que vous portez ne fait pas sonner les portiques de sécurité. Les voyages touristiques avec marches sont possibles après 3 mois.
Serai-je remboursé de mes transports ?
Le remboursement pour les visites et l’hospitalisation est variable en fonction de votre centre de sécurité sociale qu’il vous faudra contacter.
Le matériel implanté doit-il être retiré ?
Le matériel n’est habituellment pas retiré. Néanmoins en cas de gêne ou de conflit local, l’ablation peut être envisagée à partir de 12 mois.

Accueil

Back To Top libero at in venenatis risus. Lorem libero Phasellus felis leo. Nullam