skip to Main Content

Le tendon d’Achille au Maroc

À l’occasion du 14ème congrès de la société marocaine d’arthroscopie Le Dr Guillo a présenté lors d’une conférence son expérience sur la prise en charge des pathologies du tendon d’Achille chez le sportif.
En dehors de la rupture, les tendinopathies du tendon d’Achille peuvent se diviser en trois entités :

1°) La tendinopathie corporéale réclame dans un premier temps un traitement médical qui associe rééducation, onde de choc et semelle. L‘injection de PRP est en cours d’évaluation. En cas d’échec du traitement médical, il est possible aujourd’hui de faire une chirurgie moins agressive que le peignage du tendon d’Achille.
2°) Le Conflit rétro calacanéen (ou maladie d’Hagund) doit en revanche généralement être traité chirurgicalement. Il est préférable aujourd’hui, au vu de la littérature de réaliser cette intervention sous endoscopie.
3°) L’entésopathie d’insertion. Correspond à la calcification de l’insertion du tendon d’Achille. Elle doit dans un premier temps se traiter médicalement. Le recours à la chirurgie est souhaitable en cas d’échec mais il s’agit d’une chirurgie lourde à ciel ouvert, non dénuée de risque (la technique chirurgicale qui est à la mode aujourd’hui est le Speed brige technique).

Back To Top
dictum commodo massa felis elit. libero lectus amet,