skip to Main Content

INTRODUCTION

C’est le type le plus courant de blessure à la cheville. L’entorse de cheville touche un habitant sur 12 000 par jour en France. Une entorse sur 3 risque à long terme de causer des problèmes et d’engendrer douleurs ou instabilité chronique. si elle n’est pas traitée à temps ni comme il convient.
Le réflexe courant est de se rendre aux urgences (25 % des entrées de traumatologie) déjà surchargées. Pourtant ce n’est pas le meilleur parcours de soin pour cette pathologie particulière.
Car l’entorse de cheville n’est jamais une urgence (que faire en cas d’entorse de la cheville?).
L’urgence est de calmer rapidement la douleur, et d’être diagnostiqué par un spécialiste pour bénéficier du soin le plus adapté sans négliger ce traumatisme qui mérite plus qu’une immobilisation et un traitement pour la douleur.

Comprendre l’anatomie de la cheville.

Dans certains cas, notamment lorsque les forces de rotation sont très fortes, le traumatisme entraîne une fracture. Il peut également survenir des dommages du cartilage de l’articulation de la cheville (lien vers lésions ostéochondrales). Les tendons peuvent aussi être atteints (tendinite ou rupture). Il faut retenir que l’entorse grave correspond anatomiquement à une rupture complète du faisceau antérieur du ligament collatéral latéral (+/- faisceaux moyen et postérieur).

Entorse de la cheville : anatomie

QU’EST CE QU’UNE ENTORSE ?

Une entorse est une blessure à un ligament qui peut être étiré pendant une traction soudaine, entraînant parfois la déchirure d’une partie de ses fibres. Un ligament peut aussi se déchirer complètement (rupture).
Un ligament endommagé provoque une inflammation, un gonflement et des saignements (ecchymoses) autour de l’articulation affectée. Le mouvement de l’articulation est alors douloureux.

Ce qu’il faut retenir: une entorse grave, c’est la rupture de ligament. Une entorse bénigne, c’est quand le ligament n’est pas rompu.

Les objectifs du traitement sont de lutter contre l’inflammation et favoriser la réparation du ligament quand il est déchiré.
La cheville est entourée de nombreux ligaments. Les plus touchés sont le ligament talo fibulaire antérieur en premier et le ligament calcanéo-fibulaire ensuite. Parfois il arrive que les ligaments qui relient le tibia à la malléole externe soient aussi touchés nécessitant un traitement alors différent.

Entorse de cheville : quand les ligaments lâchent

QU’EST-CE QUI CAUSE UNE ENTORSE A LA CHEVILLE ?

Une entorse de la cheville se produit lorsque l’articulation est sollicitée au-delà de la normale du mouvement. Si la sollicitation est vraiment trop importante, la déchirure se produit entraînant une entorse grave.
La plupart des blessures au ligament de la cheville sont causées lorsque le pied se tord de sorte que la semelle est orientée vers l’intérieur (inversion), généralement lorsque le pied est dirigée vers le bas plutôt que plat sur le sol. Lorsque cela se produit, toute la force du mouvement du corps est placé sur le ligament talo-fibulaire antérieur.
Le mécanisme de la blessure le plus fréquent est lorsque le pied atterrit maladroitement, ce qui entraîne une blessure par inversion de l’articulation de la cheville (c.-à-d. que le pied roule vers l’intérieur).

Entorse de cheville : les sportifs
L'entorse de cheville dans le sport

RECONNAITRE UNE ENTORSE DE CHEVILLE 

    • • la sensation d’instabilité, en particulier sur un terrain instable ou en cas de changement de direction
      • parfois il est toujours possible de marcher
      • l’enflure peut se produire rapidement (moins de 30 minutes) mais aussi plus tard dans la journée
      • la douleur même si elle n’est pas proportionnelle à la gravité de l’entorse

L’important est de dépister rapidement s’il s’agit d’une entorse grave (avec rupture des ligaments) ou d’une entorse bénigne (sans rupture des ligaments). Il est très souvent difficile de faire la différence dans les premiers jours. Si la symptomatologie diminue et s’il n’y a plus du tout de signe au bout de 15 jours, il s’agissait d’une entorse bénigne de cheville sans traitement (y compris de la kiné) nécessaire.
Notre conseil est de toujours consulter un spécialiste si la cheville reste enflée au-delà de la première semaine.

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignants, afin de coller aux plus près de vos attentes et vous apporter les réponses les plus claires, dans un souci d’interactivité et de réactualisation régulière.

Votre avis nous intéresse pour l’amender et enrichir toutes informations qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension.

Merci d’adresser vos suggestions et remarques.

Back To Top Donec neque. mattis Aliquam Nullam at