skip to Main Content

COMPRENDRE

Vous venez de subir une intervention du tendon d’Achille par chirurgie mini invasive. Il s’agit d’effectuer le geste chirurgical par des petits trous. Cette méthode permet au praticien, à son niveau, de diminuer les incisions faites au corps et par là-même de réduire au maximum les possibles complications. En post-opératoire, c’est au tour du patient, de devenir acteur de ses soins et de prendre en charge sa récupération, en respectant les consignes avec sérieux.  

Les points sont enlevés par une infirmière autour du 5ème jour. 

IMMOBILISATION

Avant l’intervention, vous irez réaliser une attelle sur mesure que vous porterez pendant 45 jours après l’intervention.

Cette attelle permet d’autoriser des petits mouvements tout en protégeant le tendon pendant les 6 premières semaines. On doit l’enlever lors des séances de rééducation.

LES PANSEMENTS POST-OPÉRATOIRES

Ils sont indispensables et doivent être faits par une infirmière 3 fois par semaine. Dès que les plaies sont sèches et qu’il n’y a plus d’agrafe ou de fil, il faut arrêter les pansements. 

 

LA RÉEDUCATION

A votre sortie, il vous sera remis un protocole de rééducation que vous devez remettre à votre kinésithérapeute. Ce protocole a été élaboré en collaboration avec les membres du pôle médical du Centre National de Rugby (Marcoussy).
La participation du patient est essentielle pour un bon résultat.
La rééducation doit être commencée à la deuxième semaine au rythme de 3 fois par semaine.
La mobilisation précoce est bénéfique à la cicatrisation (augmentation du nombre de cellules tendineuses, production de collagène, inhibition de la destruction de la matrice). Elle diminue le taux de complication. L’appui est généralement autorisé lors de cette phase.

LE SUIVI

Un rendez-vous est prévu à la 6ème semaine.  

POUR LES SPORTIFS

La reprise du sport peut être divisée en 3 phases :
La course à pied, la reprise des sports sans contact, la reprise des sports avec contact

Première phase : reprise du jogging
Généralement entre la huitième et la douzième semaine.
Il faut :

  • Marche possible
  • Pouvoir se mettre sur la pointe des pieds
  • Une mobilité articulaire quasi normale
  • Une douleur absente au-delà de 48 heures après un effort important

On commence alors la récupération de la force, de l’endurance (cardio-vasculaire, vélo d’appartement) et de la vitesse.

Deuxième phase : reprise des sports sans contact
Généralement à la fin du cinquième mois.
Il faut :

  • Une mobilité normale
  • La douleur et l’inflammation absentes au delà de 12h après un exercice important

On peut alors introduire le sprint, le saut à la corde et la course en terrain irrégulier.

Troisième phase : reprise des sports de contact
A la fin du sixième mois.
Il faut :

  • Force explosive
  • Changement de direction
  • Travail des mouvements spécifiques du sport
Back To Top mattis id, Donec mattis accumsan luctus ultricies nec felis at elit.