skip to Main Content

LES RISQUES APRES LA CHIRURGIE

  • Complications lié au tabac:
    Un certain nombre de complications est très significativement augmenté par une INTOXICATION TABAGIQUE (trouble de cicatrisation, infection, problème de consolidation osseuse). L’arrêt du tabac est donc RECOMMANDÉ au moins 3 mois AVANT tout geste chirurgical programmé.
  • La récidive:
    Parfois, malgré la chirurgie, l’inflammation ne guérit pas, entraînant la persistance de douleurs. La cicatrisation peut même se faire selon une cicatrisation proliférante. Il peut alors être nécessaire de ré-intervenir chirurgicalement.
  • Les douleurs chroniques: le syndrome douloureux régional complexe (algodystrophie):
    Toute prise en charge médicale ou chirurgicale dans le cadre de phénomènes douloureux, peut de manière aléatoire et imprévisible voir persister les phénomènes douloureux ou même en renforcer d’autres. Ces phénomènes douloureux chroniques peuvent s’installer dans le temps sous la forme de douleur complexe et régionale, pouvant évoluer de nombreux mois, laissant parfois persister des séquelles trophiques ou articulaires.

Rassurez-vous, votre médecin connaît bien ces complications et met tout en œuvre pour les éviter. En cas de problème, ou si vous constatez quelque chose d’anormal après l’opération, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien. Il est en mesure de vous aider au mieux puisqu’il connaît précisément votre cas.

QUESTIONS FREQUENTES

Quel est le type d’anesthésie ?
Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une anesthésie locorégionale qui n’endort que le membre inférieur opéré. Néanmoins, dans certains cas (certains types d’intervention, malade anxieux, …) il est nécessaire de réaliser une rachianesthésie (anesthésie du bas du corps) voire une anesthésie générale.
Que faire en cas de température ou d’anomalie sur ma cicatrice?
En cas de douleur anormale, d’un écoulement ou de toute autre anomalie, il faut prendre contact avec SOS PIED CHEVILLE

Comment vais-je faire à domicile ?
Même si l’appui n’est pas autorisé sur le pied opéré ou partiellement pendant plusieurs semaines, il est possible de se déplacer en utilisant des béquilles ou un déambulateur.

Quand puis-je voyager ?
Avant 3 semaines, les vols moyen et long-courriers sont déconseillés pour le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire. Les voyages touristiques avec marches sont possibles après 6 mois.

Serai-je remboursé de mes transports ?
Le remboursement pour les visites et l’hospitalisation est variable en fonction de votre centre de sécurité sociale qu’il vous faudra contacter.

Back To Top lectus Aliquam facilisis mi, eget ut at velit, pulvinar