skip to Main Content

QUEL TRAITEMENT CHIRURGICAL?

La chirurgie consiste à retirer les tissus abîmés et à réduire la largeur de l’ongle jusqu’à son origine (la matrice unguéale) et ainsi obtenir un ongle rectiligne.

Ongle incarné : quand l'opération devient nécessaire

ANESTHESIE

Une consultation préopératoire avec un médecin anesthésiste-réanimateur est obligatoire. Ce médecin vous expliquera, lors de cette consultation, les modalités et les choix possibles d’anesthésie adaptée à la chirurgie et à vos problèmes de santé. Lors de cette consultation, il sera également fait le point sur vos traitements médicamenteux. De nouveaux traitements pourront également être mis en place, que cela soit avant ou après l’intervention. Les plus fréquemment utilisés sont des anticoagulants, des antibiotiques, des antalgiques, des anti-inflammatoires… Ils comportent bien sûr des risques spécifiques. L’anesthésie opératoire est le plus souvent locorégionale (anesthésie englobant la cheville jusqu’aux orteils) car c’est l’anesthésie la moins dangereuse et elle permet dans un grand nombre de cas d’avoir une action antidouleur extrêmement intéressante qui va permettre de diminuer la prise de médicament.

Echographie pour suivi post-opératoire

Réalisation de l’anesthésie au bloc opératoire. L’équipe d’anesthésie de la Clinique du Sport de Bordeaux-Mérignac sont des experts reconnus dans l’anesthésie loco-régionale. Ils utilisent l’échographie qui sécurise grandement le geste. Certains membres de l’équipe sont également formés aux techniques d’hypnose.

Installation

Au bloc opératoire, vous serez installé à plat dos, parfois légèrement incliné vers le côté opposé à celui de l’opération. Le recours à un garrot est habituel, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire. Celui-ci est mis en place en général au niveau de la base de l’orteil.
Lors de votre passage au bloc opératoire, ne vous étonnez pas si l’on vous demande plusieurs fois votre identité, le côté à opérer (à votre arrivée, lors de votre installation…) : c’est une procédure obligatoire pour tous les patients.

L’ouverture

Le geste est chirurgical est réalisé à ciel ouvert, par une incision de 3-4 cm.

Les gestes associés

En cas de déviation du gros orteil, entraînant un conflit avec le 2ème orteil, une chirurgie correctrice pourra être réalisée dans le même temps opératoire.

La fermeture

Les plaies opératoires sont fermées à l’aide de fils résorbables. Il n’y a pas de points à retirer par la suite et le pansement n’a pas besoin d’être refait jusqu’à la prochaine consultation, à 10-15 jours.

La durée de l’intervention

Le geste chirurgical est court, de quelques minutes à moins d’une heure.
Sauf cas exceptionnel, la chirurgie de l’ongle incarné se déroule en ambulatoire. Vous pouvez donc regagner votre domicile le soir même.

Transfusion
L’intervention chirurgicale est réalisée sous garrot afin de minimiser le risque de saignement. Aucune transfusion n’est nécessaire par la suite.

LES SUITES

La douleur

Les douleurs post-opératoires sont en géneral très bien contrôlées par les antalgiques et l’anesthésie loco-régionale.
En cas de problème, le secrétariat vous aiguillera vers le spécialiste concerné.

Autonomie

Après l’opération, on vous met une chaussure post-opératoire afin d eprotéger le pansement. L’appui complet est autorisé et il faut porter cette chaussure environ 7 et 15 jours après la chirurgie.
Vous pourrez conduire une voiture entre 7 et 15 jours après la chirurgie.
Pour faire du sport et reprendre un chaussage habillé, il faut attendre la cicatrisation qui survient en général entre 15 et 30 jours.

Principaux soins

Il est essentiel de prendre les médicaments qui ont été prescrits contre la douleur.
Chez certains patients, quand il existe un risque de caillot dans les veines (phlébite), il faudra adapter le traitement pour fluidifier le sang (anticoagulant). Afin de lutter contre l’oedème (gonflement du pied), qui est souvent présent après cette chirurgie, il est conseillé de mettre la jambe le plus souvent possible en hauteur (au-dessus du plan du coeur). D’essayer de marcher le plus rapidement possible. De prendre de la vitamine C durant les 3 semaines qui suivent l’intervention. Les séances de kiné ne sont pas obligatoires. Rien n’empêche le patient de commencer à mobiliser les orteils de lui-même après la chirurgie.

LE SUIVI

Il faut revenir au centre SOS Pied Cheville entre une et deux fois après la chirurgie:
Au 15ème jour, pour le contrôle de votre pansement. Cette consultation est gratuite ;
Si besoin, le suivi sera prolongé.

LES RESULTATS

La douleur

Il arrive parfois que les douleurs augmentent au début lors de la remise à la marche et lors du chaussage. La douleur disparaît quand la cicatrisation est acquise.

L’autonomie

Votre pied doit être soulagé au début et c’est pourquoi un arrêt de travail de 7 jours est prescrit.
La reprise des activités sportives est possible dès cicatrisation complète, en général entre 15 et 30 jours et avec un chaussage adapté, évitant les traumatismes répétés.

LES RISQUES

Notre équipe s’efforce d’entourer le geste de toutes les précautions possibles. Malheureusement des accidents peuvent survenir. Rassurez-vous, notre équipe de professionnels est en mesure de vous prendre en charge.

Le risque de récidive après la chirurgie est de 2-5%.
Dans de rares cas, l’ongle peut ensuite présenté des stries, lors de la pousse, qui sont définitifs.

Pour en savoir plus: les complications (avant-pied)

QUESTIONS LES PLUS FREQUENTES

Peut-on opérer les 2 pieds à la fois ?
Il est possible d’opérer les deux pieds à la fois.

Y-a-t-il des soins infirmiers ?
En règle générale, le premier pansement est refait par nos soins au cabinet le 15ème jour. Un film spécial peut être appliqué sur les plaies pour les protéger encore quelques jours. La douche est possible après ce premier pansement.
Parfois, des soins infirmiers sont nécessaires à raison de deux fois par semaine jusqu’à cicatrisation et seront prescrits par votre chirurgien.
En cas de douleur anormale, d’un écoulement ou de toute autre anomalie, il faut prendre contact avec le centre SOS Pied Cheville pour revenir consulter rapidement et ne surtout pas prendre d’antibiotiques (y compris en application locale).

Quand pourrai-je reconduire ?
Entre 7 et 15 jours.

Combien de temps serai-je arrêté ?
L’arrêt de travail est habituellement de 7 jours lors d’une chirugie isolée de l’iongle incarné, sauf si un vénèment imprévu survient comme un problème de cicatrisation.

Quand pourrai-je reprendre une activité sportive ?
Dès que la cicatrisation est acquise, habituellement entre 15 et 30 jours.

Que faire si je ressens une douleur du mollet ou une oppression respiratoire ?
Ces signes peuvent être liés à l’existence d’un caillot dans une veine (phlébite) ou à une migration de ce caillot vers le poumon (embolie pulmonaire) avec des conséquences possibles graves.
Le risque est plus important si en fonction de l’opération réalisée vous n’avez pas le droit de poser le pied au sol : dans ce cas votre chirurgien vous aura prescrit des médicaments (=anticoagulants) de protection, mais même avec ces traitements le risque n’est pas nul et ces signes doivent vous alerter.
D’une façon générale, tout symptôme nouveau doit conduire à consulter soit votre médecin traitant, soit votre chirurgien, ou en cas d’urgence l’établissement dans lequel vous avez été opéré.
Si vous ne réussissez pas à joindre les praticiens, n’hésitez pas à appeler le centre 15 (SAMU) qui pourra vous orienter.

Accueil
Pied

Back To Top