skip to Main Content

LE TRAITEMENT DE LA FRACTURE DE JONES

La fracture de Jones peut être traiter orthopédiquement, sans chirurgie.
Le traitement consiste alors en une immobilisation du pied par une attelle plâtrée/résine ou une botte amovible, sans appui entre 45 et 60 jours environ. Il faut garder la cheville surélévée pour favoriser la diminution de l’oedème et un traitement par injection contre le risque de phlébite sera instauré car l’appui n’est pas autorisé.
Votre médecin peut vous prescrire des médicaments contre la douleur si besoin.
A l’issue, l’appui complet pourra débuter ainsi que la rééducation.

QUAND FAUT-IL TRAITER UNE FRACTURE DE JONES?

En cas d’absence de signe de consolidation lors des radiographies de contrôle à 6 semaines, le traitement chirurgcial doit être considérer.

Chez les sportifs, le traitement chirurgical à l’aide d’une vis est le plus indiqué du fait des risques de non consolidation et de récidive d’environ 30%.

LES CONSEQUENCES SI L’ON OPERE PAS UNE FRACTURE DE JONES

En cas d’absence de consolidation ou de récidive de la fracture, les douleurs peuvent être chroniques, entraîner une gêne fonctionnelle lors de la marche et empêcher toute reprise d’activité sportive.

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL

Anesthésie
Une consultation préopératoire avec un médecin anesthésiste-réanimateur est obligatoire. Ce médecin vous expliquera, lors de cette consultation, les modalités et les choix possibles d’anesthésie adaptée à la chirurgie et à vos problèmes de santé.
Lors de cette consultation, il sera également fait le point sur vos traitements médicamenteux. De nouveaux traitements pourront également être mis en place, que cela soit avant ou après l’intervention. Les plus fréquemment utilisés sont des anticoagulants, des antibiotiques, des antalgiques, des anti-inflammatoires… Ils comportent bien sûr des risques spécifiques.

L’anesthésie opératoire est le plus souvent locorégionale (anesthésie englobant un segment de membre, de la jambe aux orteils).
L’anesthésie loco-régionale permet dans un grand nombre de cas d’avoir une action antidouleur extrêmement intéressante qui va permettre de diminuer la prise de médicament.

Réalisation de l’anesthésie au bloc opératoire. L’équipe d’anesthésie de la clinique du sport de Mérignac sont des experts reconnus dans l’anesthésie loco-régionale. Ils utilisent l’échographie qui sécurise grandement le geste.  Certains membres de l’équipe sont également formés au techniques d’hypnose.

            Installation
Au bloc opératoire, vous serez installé à plat dos et incliné vers le côté opposé à celui de l’opération. Les incisions sont variables selon les techniques, de plusieurs mini-incisions à une incision unique de quelques centimètres. Le recours à un garrot est habituel, pour interrompre temporairement l’arrivée de sang au niveau de la zone opératoire. Celui-ci peut être mis en place au niveau de la cuisse ou de la jambe. Les techniques chirurgicales sont nombreuses.
Lors de votre passage au bloc opératoire, ne vous étonnez pas si l’on vous demande plusieurs fois votre identité, le côté à opérer (à votre arrivée, lors de votre installation…) : c’est une procédure obligatoire pour tous les patients.

       L’ouverture
Les gestes chirurgicaux de fixation d’une fracture de Jones sont réalisés à ciel ouvert. L’ouverture cutanée est généralement centimétrique sur la face latérale du pied en regard de la base du 5ème métatarsien.
Parfois, une deuxième incision d quelques centimètre est nécessaire en regard de la fracture, voire du calcanéum si nécessité de réaliser une greffe osseuse.

            Le geste
Le geste chirurgical est différent en cas de fracture récente ou en cas de défaut de consolidation.

En cas de fracture récente:
fixation par une vis insérée depuis la base du 5ème métatarsien à l’intérieur de la cavité osseuse.

En cas de défaut de consolidation:
fixation par une vis insérée depuis la base du 5ème métatarsien à l’intérieur de la cavité osseuse.
Greffe d’os spongieux (prélevé depuis le calcanéum) à l’intérieur de la fracture pour activer la consolidation.

  Les gestes associés
D’autres gestes chirurgicaux peuvent être réalisés en cas de lésions associées sur le reste du pied.

   La fermeture
L’incision est fermée par des fils résorbables. Le pansement n’a pas besoin d’être refait jusqu’à la prochaine consultation de contrôle à 10/15 jours.

   La durée de l’intervention
La durée d’intervention, entre 30 et 60 min, dépend des gestes réalisés.
Sauf cas exceptionnel, la chirurgie de la fracture de Jones se déroule en ambulatoire. Vous pouvez donc regagner votre domicile le soir même.

       Transfusion ?
L’intervention chirurgicale est réalisée sous garrot afin de minimiser le risque de saignement. Aucune transfusion n’est nécessaire par la suite.

Restez acteur de votre récupération post-chirurgical

Ensemble avec nos patients

Back To Top felis id nunc pulvinar dolor accumsan id, eget sed