skip to Main Content

LES TRAITEMENTS MEDICAUX ET CHIRURGICAUX

Comment soigner une arthrose de la cheville  ?

Les traitements médicaux.

Les traitements médicaux constituent la première étape. Ils comprennent ::

  • les médicaments anti-douleur, anti-inflammatoires et les protecteurs du cartilage.
  • la kinésithérapie.
  • le port de semelles orthopédiques réalisées par un podologue.
  • les infiltrations intra-articulaires par anti-inflammatoires, corticoïdes, viscosupplémentation (qui consiste à injecter de l’acide hyaluronique) et produits dérivés du plasma (PRP).
  • la correction d’un excès de poids.
  • la limitation des activités responsables des douleurs.
  • l’utilisation d’orthèses limitant les mouvements de la cheville.
  • le port de chaussures orthopédiques montantes sur mesure.
  • l’utilisation d’une canne, béquilles ou d’un déambulateur afin de soulager l’appui sur la cheville.

Leurs limites
Le bénéfice des traitements médicaux peut diminuer dans le temps et avec la progression de l’arthrose. Ils ne permettent pas de corriger les défauts d’alignement ou déformations responsables de l’arthrose de cheville.

Le traitement chirurgical

Quand l’arthrose est encore peu sévère et avant d’envisager un traitement chirurgical définitif, un nettoyage articulaire (lavage débridement) peut être réalisé à ciel ouvert ou en arthroscopie.

Lorsque l’arthrose est encore peu sévère et est en lien avec un défaut d’alignement de l’axe de la jambe, une ostéotomie peut être réalisée. Elle consiste à réaliser des coupes osseuses afin de réorienter les surfaces articulaires.

Arthrose de la cheville : osteotomie sus malléolaire

Exemple avant/après d’une ostéotomie du tibia permettant de soulager une arthrose de cheville sur déformation en varus.

Enfin, dans les stades d’arthrose plus sévère, deux techniques sont privilégiées: l’arthrodèse de cheville et l’arthroplastie de cheville.
L’arthrodèse de cheville permet d’améliorer les symptômes douloureux et la marche chez les patients atteints d’une arthrose sévère de cheville.
Elle a pour but de stopper les mouvements de la cheville, responsables des douleurs, en bloquant la cheville de façon définitive.
Elle peut être réalisée à ciel ouvert ou par arthroscopie.

Exemple d’arthrodèse sous arthroscopie de la cheville

Le matériel chirurgical peut être retiré en cas de gêne ou de conflit local à partir d’un an.

Leurs limites
Cette technique est réalisable si l’arthrose touche uniquement la cheville et pas le reste du pied, en particulier le médio-pied.

L’arthroplastie de cheville ou prothèse de cheville consiste à remplacer l’articulation de la cheville par des implants.

Prothèse de cheville : arthroplastie, les techniques opératoires

Exemple de prothèse de cheville

La prothèse de cheville n’est pas indiquée en cas d’infection, ostéonécrose (perte osseuse) du talus, pathologie neuromusculaire, neuropathie, troubles de la circulation sanguine, déformation de la cheville, allergie à certains métaux.
La durée de vie des implants d’une prothèse de cheville est généralement inférieure à celle d’une prothèse de hanche ou du genou.

Les risques si on n’opère pas
L’arthrose de cheville risque de progresser, entraînant des douleurs chroniques, un oedème de plus en plus fréquent, des difficultés à la marche de plus en plus importantes et des déformations de la cheville de plus en plus sévères.

Texte produit en collaboration avec les patients et les soignantsafin de coller aux plus près de vos attentes et vous apporter les réponses les plus claires, dans un souci d’interactivité et de réactualisation régulière.

Votre avis nous intéresse pour l’amender et enrichir toutes informations qui pourraient manquer à votre parfaite compréhension  

Merci d’adresser vos suggestions et remarques 

Back To Top venenatis justo non tristique facilisis ipsum sed libero ut luctus ut amet,